absolinux

Aller à la page : précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 suivante



Des nouvelles de GRUB
posté par Texou     le  30-11-2009  à  21:31
Qui ne connaît pas grub? C'est grâce à lui que la plupart des machines démarrent. Il fait partie, avec Lilo, des chargeurs de démarrage les plus courants qui permettent notamment de démarrer, au choix, sur Linux ou Windows si les 2 systèmes d'exploitation sont installés. Il éprouvait récemment des difficultés pour fonctionner sur des systèmes 64 bits.

GRUB a sorti il y a un mois une version 1.97, se rapprochant à petits pas de la version 2. LFS (Linux From Scratch) l'a déjà intégré à ses paquets dont ils expliquent les commandes pour les installer sur un système à partir du code source.

Cette mise à jour a déclaré l'obsolescence des version 0.9x, qui ne sont plus maintenues vu leurs limites en terme d'architecture. Les développeurs se consacrent donc pleinement à GRUB2, dont les objectifs sont notamment la création d'un chargeur de démarrage scriptable, doté d'une interface graphique, internationalisé (prenant par exemple en charge les caractères non ASCII), modulaire. D'ores et déjà, avec la version 1.97, les noyaux BSD démarrent, les systèmes de fichiers Ext4 sont reconnus, le démarrage depuis une disque GPT est possible.

Cette version est donc encourageante. Elle a été remplacée par une version 1.97.1 à cause d'une faille de sécurité dans les mots de passe GRUB. Ce qui est sûr, c'est qu'elle relance le dynamisme de GRUB après plus d'un an de pause, or il en avait besoin. Certaines distributions utilisaient Lilo pour leurs versions 64 bits. Cette version va donc relancer l'intérêt pour GRUB, qui ratrape son retard sur Lilo. Le choix entre les deux chargeurs de démarrage va redevenir une pure question de goût.


Le jeu vidéo sous Linux, ça se fait
posté par Texou     le  29-11-2009  à  00:43
S'il y a une des limites à l'utilisation de Linux, c'est bien pour les "gamers". Il est clair que, sauf à virtualiser Windows avec Wine ou une machine virtuelle, ils n'y trouveraient pas leur compte.

Pourtant certains éditeurs de jeu indépendants tiennent compte des linuxiens: ID software, 2D Boy (auteur de World of goo). La dernière en date est de nationalité tchèque. Amanita Design propose en effet un nouveau jeu: Machinarium.

Il tourne en 2D sous des systèmes x86 32 bits. Son scénario est le suivant: il faut diriger avec la souris un petit robot pour le faire rentrer chez lui après être tombé dans une décharge urbaine. Sa route est semée d'obstacles dangereux. Le scénario est présenté sous forme de petits dessins animés qui apparaissent au sein de bulles pendant les dialogues.

Le principe reste ensuite classique: récupérer des objets dans le décor, jouer à un casse-tête, pour résoudre une énigme et arriver à la solution.

Pour attester de sa qualité, il faut savoir que Machinarium a remporté le prix "Excellence in Visual Art" du Independent Games Festival 2009. Les musiques contribuent elles aussi à donner une ambiance très agréable au jeu.

Ce jeu est un logiciel propriétaire et en flash. Une démonstration en ligne est accessible aux navigateurs équipés du greffon flash. Mais le jeu reste accessible aux linuxiens et tire de cette caractéristique une grande originalité. Il ouvre la voie à d'autres créations qui, grâce à davantage de moyens, pourraient s'avérer encore plus poussées. Le début est très intéressant. Peut-être que l'intégration de Linux sur des téléphones portables amènera les éditeurs à réfléchir sur la possibilité de créer des jeux sur un tel système. Une grande marge de progrès existe.


KDE évolue
posté par Texou     le  28-11-2009  à  02:16
KDE vient de connaître quelques évolutions qui, sans révolutionner l'univers du bureau sous Linux, transforment substantiellement l'approche que l'on peut avoir de cet outil. Quelques mises à jour viennent d'intervenir ainsi qu'un changement global de stratégie marketting.

De manière générale, la marque "KDE" change de signification. Elle ne désigne plus K Destop Environment mais c'est le nom d'une communauté de développeurs. En d'autres termes, KDE n'est plus un logiciel mais un terme générique permettant d'évoquer les technologies développées par cette communauté. Ce changement entraîne d'autres modifications de nom dans le travail de développement. Parmi eux, on relèvera principalement l'intégration d'outils de base dans une "KDE Platform". Les prochaines versions de KDE s'appelleront désormais « KDE Software Compilation 4.x ». Ces modifications permettent de réintégrer pleinement au développement de KDE des outils délaissés lors de la dernière mise à jour globale comme K3B, KOffice ou amarok.

S'agissant plus spécifiquement de KOffice, la version 2.1 vient d'être publiée. Les développeurs estiment que cette version majeure n'est pas destinée en priorité au grand public, mais davantage à ceux qui aiment tester les nouveautés. Précisons que le développement de KOffice devrait sensiblement être accéléré par l'annonce de Nokia d'inclure cette suite bureautique dans son N900.

L'actualité de ce projet est donc assez chargée. Elle présage une accélération du développement de KDE vers une suite graphique toujours plus intégrée, permettant de concurrencer avantageusement Gnome. L'utilisateur aura ainsi un choix très varié de solutions et pourra ainsi découvrir Linux avec la plus grande facilité, ce qui est intéressant pour le logiciel libre.


Sortie de FreeBSD 8.0
posté par Texou     le  26-11-2009  à  23:52
En début de semaine, FreeBSD a annoncé la sortie de la version 8.0-RELEASE de son système. Cette nouvelle version comporte des mises à jour importantes qui devraient aider à l'amélioration de la distribution.

Parmi elles, on note surtout des évolutions profondes du système, d'un point de vue technique et bas niveau. Par exemple, il a été rendu plus sécurisé par l'intégration de ProPolice de GCC qui évite les attaques par débordement de mémoire. Le noyau a aussi été amélioré en offrant notamment la possibilité pour une machine virtuelle d'accéder à un réseau. La couche USB a aussi été complétée et modernisée. Des outils de débogage du noyau ont aussi été ajoutés. Le démontage à chaud de périphériques de stockage ne génère à présent plus de kernel panic.

Les administrateurs apprécieront aussi l'importation de makefs de NetBSD permettant la création de systèmes de fichiers sans privilèges root.

Enfin, un volet compatibilité GNU a été entretenu, avec la mise à jour d'outils comme cp, find ou tar.

De manière générale, de nombreuses fonctionnalités ont été ajoutées au noyau, améliorant la gestion de la virtualisation ou du réseau, de l'USB, la prise en compte de l'espace utilisateur. Les progrès de cette nouvelle mouture de FreeBSD sont, espérons-le, de nature à rendre ce système plus facile à utiliser. Sa démocratisation présente un certain intérêt vu sa spécificité par rapport à GNU/Linux et sa place dans le libre. De telles améliorations sont donc bienvenues pour faciliter la tâche des utilisateurs. Espérons que la version 8.0-STABLE sorte sous peu et que les améliorations futures rendront ce système encore plus fiable, agréable et dynamique pour tous.


Firefox fête dignement un bel anniversaire
posté par Texou     le  22-11-2009  à  20:49
Firefox a déjà cinq ans d'existence. Pour fêter l'événement, alors que la dernière version stable incluse dans la plupart des distributions récentes est la 3.5, Firefox sort deux versions bêta de la future 3.6.

Ces versions de tests annoncent donc une mise à jour prochaine. Basée sur Gecko 1.9.2, cette mise à jour propose certaines améliorations comme l'alerte d'un plugin trop ancien, la prise en charge du Web Open Font Format, l'amélioration de la prise en charge du Javascript, une meilleure réactivité et un démarrage plus rapide. On notera également la prise en charge de nouveaux éléments CST, DOM et HTML5.

Cette nouvelle version est donc une évolution sans révolution mais attendue. Firefox se doit en effet d'honorer son statut, car il est aujourd'hui mieux classé que le navigateur de Microsoft dans le classement des performances. Il rencontre par ailleurs un succès croissant qui rend de tels progrès souhaitables. Cette vitesse de développement est en tout cas très intéressante et annonce une sortie rapide de la version 3.6, ce qui ravira les utilisateurs de ce navigateur. C'est donc une bonne surprise qu'offre Firefox pour son anniversaire, que nous lui souhaitons joyeux.


Mise à jour de Knoppix
posté par Texou     le  22-11-2009  à  01:58
Knoppix est l'un des premiers LiveCD qui a décidé de démocratiser Linux en proposant un système embarqué sur un CD, n'affectant à aucun moment le disque dur et le système qui y est installé (même Windows) et permettant de tester Linux à loisir.

La version 6.2 du projet vient de sortir. Les principales améliorations de cette version tiennent dans la réduction de sa taille, mais aussi dans la conception d'une accessibilité universelle. Ainsi, la version 6.2 contient un bureau audio respectant les standards, offrant ainsi une interface facile à utiliser pour les personnes déficientes visuelles. Par contre, ce n'est pas Gnome qui a été choisi, mais LXDE. Gnome et KDE ne sont disponibles que sur la version DVD. Notons que LXDE est compatible avec le logiciel de revue d'écran pour déficients visuels Orca grâce à son utilisation de GTK2.

Les avantages du bureau audio vont en réalité bien plus loin que l'accessibilité aux déficients visuels. Grâce à l'ensemble dit Adriane (audio desktop reference implementation and networking environment), tout est vocalisé, si bien que même les personnes ne sachant pas lire (on pense en particulier aux plus jeunes) peuvent découvrir linux en toute simplicité. Ce système, présent dans sa version 1.2, offre un parcours permettant de découvrir toutes les possibilités qu'offre le logiciel libre.

La vitesse du processus de démarrage a été accrue et le processus a été retravaillé pour devenir encore plus compatible avec Debian.

On notera enfin l'utilisation du noyau 2.6.31.6 et de Xorg 7.4.

Knoppix poursuit ainsi son cheminement sur la voie de la démocratisation de Linux, avec un souci permanent d'accessibilité universelle et de simplicité de la découverte. Il s'agit là d'une excellente promotion du logiciel libre. À essayer donc.


Sortie de Glibc 2.11
posté par Texou     le  19-11-2009  à  20:37
La Glibc est sans doute un des paquets les plus importants du système Linux. C'est la bibliothèque standard du langage C. Pour n'illustrer ce propos que par un seul exemple, on notera qu'elle est l'un des tout premiers paquets que conseille d'installer le livre Linux From Scratch pour ceux qui créent un système à partir de rien et en compilant eux-mêmes tous les paquets.

Il se trouve que cette bibliothèque si fondamentale a été mise à jour le 10 octobre, presqu'en même temps que le compilateur GCC. La version 2.11 offre de nombreuses optimisations et de nouvelles fonctions de programmation. Elle supporte par exemple DNSSEC et de nouvelles langues ont été ajoutées (le Birman et le Pachtou). D'autres fonctions sont à découvrir.

Cette mise à jour a déjà été incorporée dans les distributions récentes. Pour les autres, elle exigera une mise à jour qui s'imposera tôt ou tard étant donné les améliorations en terme de sécurité. Linux From Scratch a déjà franchi le pas. Cela nous promet de bonnes futures mises à jour des distributions pour l'avenir qui vont s'empresser de suivre cette évolution. La mise à niveau d'un tel paquet représente, au même titre que le noyau voire de façon encore plus marquante, une amélioration de la sécurité, de l'optimisation et de la stabilité d'un système. La grande vague de mises à jour devrait donc se poursuivre suite à celle de Glibc.


Fedora 12, une sortie agitée
posté par Texou     le  18-11-2009  à  21:55
Ce matin Fedora annonçait avec joie la sortie de la version 12 de leur distribution. Elle met l'accent sur l'environnement de bureau, l'administration système, l'installation du système pour un NetBook et la virtualisation.

C'est ainsi que les paquets ont été compilés pour être compatibles avec la plupart des processeurs, mais ils ont aussi bénéficié d'optimisations de compilation propres à les rendre plus efficaces sur les processeurs utilisés dans les NetBooks.

Côté administrateur, un plugin jusqu'ici expérimental a été ajouté à Fedora 12: il accélère les mises à jour en ne transférant que les éléments qui ont été modifiés pour le paquet mis à jour. La taille des paquets a été aussi réduite grâce à un format de compression plus efficace: XZ. On notera aussi l'intégration de PackageKit qui permet, lorsqu'une commande appartient à un paquet non installé, d'installer le programme manquant. Le paquet propose aussi une interface Web appréciable pour la gestion de paquets.

Côté utilisateur, on observera l'amélioration de plusieurs paquets. Ainsi les derniers bureaux sont installés (Gnome 2.28 et KDE 4.3). C'est Xorg 1.7 qui est utilisé. La possibilité d'installer gnome-shell permet à Fedora d'anticiper sur la version 3.0 de GNOME annoncée pour 2010. Le logiciel NetworkManager a été amélioré également, il permet la configuration de réseaux de tous types (filaire, sans fil, informatique, avec un téléphone mobile). Firefox 3.5 fait bien sûr partie de la distribution. Nous noterons aussi le support 3D pour la carte AMD Radeon HD 2400. Dans le même sens, la fonctionnalité KMS du noyau a été activée et l'amorçage peut désormais se faire graphiquement. De nouvelles cartes peuvent désormais supporter cette fonctionnalité, notamment les Nvidia, ATI et Intel. KMS offre aussi l'affichage non synchronisé du système sur plusieurs écrans. Enfin, le support pour les Webcams (notamment celle de qualité moyenne) a été amélioré.

Les développeurs d'environnement Web apprécieront le passage à Perl 6 et à PHP 5.3.

Enfin, le logiciel GuestFish qui assure une gestion facile des images de disques durs virtuels a été amélioré.

De façon plus technique, Fedora a développé des outils pour créer un système démarrable sur clé USB. Les crashes et les problèmes SElinux sont automatiquement transmis aux développeurs par l'intermédiaire d'Abrt. Les droits du système ont été rendus plus stricts.

Cette nouvelle version de Fedora est donc très intéressante. Et pourtant une première inquiétude est tombée ce soir. Les images de Fedora 12 LXDE Spin viennent d'âtre retirées du site à cause d'un bogue majeur signalé par Abrt et touchant lxde-settings-daemon et abrt. abrt finit par tourner en boucle infinie et par consommer toutes les ressources processeur. Il s'en suit un plantage général. Les développeurs précisent que LXDE reste utilisable sur Fedora 12 malgré ce bogue sur la LXDE Spin.

En tout cas ce bogue tombe au mauvais moment. Il fait aussi hésiter sur l'efficacité de abrt. Une correction est promise pour bientôt. Espérons que rien de plus grave ne sera découvert, car les idées ont l'air très intéressantes si elles sont techniquement stables. Il est essentiel que Fedora reste stable, pour respecter la réputation de stabilité attachée à Linux.


Encore un logiciel pour les associations
posté par Texou     le  17-11-2009  à  22:07
Vous vous souvenez peut-être que nous vous avons, il y a peu, présenté Piwam pour gérer les associations (adhérents, comptabilité, événements). Il est capable de gérer des associations de dimension variable.

Or, à partir d'une certaine taille, il y a fort à parier qu'une association organise des événements à grande échelle et soit obligée de mobiliser de nombreux bénévoles. Selon la taille de la manifestation, cette gestion peut devenir complexe. Le logiciel libre OpenVolunteer peut vous aider. Nous profitons de la sortie récente de sa version 0.2 pour vous le présenter.

Il est codé en Python et basé sur un framework Django version 1.0 et supérieur. Son principe est l'affectation de bénévoles à des tâches lors d'un événement. Chaque tâche, ou poste, peut être gérée de façon spécifique. Il permet, pour des manifestations importantes, de facilement savoir s'il y a le nombre de bénévoles nécessaire sur un poste ou pas.

Ce logiciel, sous licence GPL, vient donc compléter un ensemble d'outils d'aide aux associations. OpenVolunteer, selon son auteur, gère aujourd'hui un festival où sont nécessaires des centaines de bénévoles. Il se réjouit de cette nouvelle version qui selon lui, élimine de nombreux bogues et met en évidence les fonctionnalités manquantes. Nous espérons en tout cas que son installation est plus simple que Pi4am qui, bien que convaincant, nous a semblé un peu lourd à rendre opérationnel car il utilise mysql et apache. Reste donc à le tester lui aussi.


L'esprit du libre s'étend au hardware
posté par Texou     le  16-11-2009  à  20:38
On connaissait les solutions OpenSource pour les logiciels, mais peu encore celles pour le matériel.

C'est le concept qu'adopte aujourd'hui Open Graphics qui lance une carte graphique de développement libre: OGD1. Elle est actuellement en cours de fabrication et Open Graphics la promet pour un délai de 2 à 8 semaines. L'assemblage et les tests seront alors terminés.

La particularité de cette carte graphique 3D tient dans l'état d'esprit. Ses spécifications sont ouvertes et les pilotes sont libres. Plus fort encore, elle utilise un FPGA et sa structure interne est modifiable. Cela signifie que les testeurs pourront influer sur le câblage et les portes logiques en ajoutant à loisir des modules pour étendre les fonctionnalités de la carte. Non seulement des logiques graphiques sont validables et testables, mais on peut l'étendre à des fonctions de carte son ou Wifi. Cela vise à faciliter le développement par une multiplication de tests différents. La carte graphique utilisateur sera quant à elle plus rigide puisque sa puce sera non modifiable, mais son coût sera moindre.

C'est d'ailleurs souhaitable car en l'état, la technologie utilisée reste chère (750 dollars), ce qui réserve le produit à des fins de développement et pas seulement à un usage traditionnel de carte vidéo.

L'idée sous-jacente est assez novatrice, et montre qu'on peut étendre la liberté d'utilisation d'un produit jusqu'à ses caractéristiques physiques. Du reste, même si la carte utilisateur devient non modifiable au final, on notera que ses spécifications et son pilote resteront libres, ce qui est très appréciable. Espérons que ce concept novateur soit élargi à d'autres types de matériels.


Aller à la page : précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 suivante